BLOG DES AMIS DE GEORGETTE LEMAIRE

12 mai, 2008

VIDEOS

Classé sous divers,videos — jaklin doumer @ 18:40

 

 

 

 V I D E O S

ET, SUR « YOU TUBE »LE SITE AUX MILLIONS DE CHANSONS,RETROUVEZ LA BELLE GEORGETTE ET SES GRANDS SUCCES.

Cliquez sur le lien http://fr.youtube.com/ et tapez georgette lemaire dans la fenêtre.

                                              Image de prévisualisation YouTube

« IL VIENDRA »    SCOPITONE 1968

Image de prévisualisation YouTube

« POUR AVOIR DIT NON »

Merveilleuse mise en image de cette grande chanson de Georgette ,et proposée par Lesainsois sur You Tube

 

 

 

Image de prévisualisation YouTube

       »LES BALS »

Image de prévisualisation YouTube

Bel hommage à Edith Piaf

 Merci à Georgette et Jeroy33(You Tube)

Image de prévisualisation YouTube

 

11 mai, 2008

Classé sous divers,videos — jaklin doumer @ 18:40

 

]http://www.youtube.com/results?search_query=GEORGETTE+LEMAIRE+LE+TEMPS+DES+CERISES&search_type=&aq=f

Dédié à Monsieur François Mitterand, et, à écouter sur le CD INTIME

Image de prévisualisation YouTubeGeorgette Lemaire chante »Demain sera different »En Live à Marseille.Envoyé par Anthony Berrot sur You Tube

10 mai, 2008

Classé sous divers,videos — jaklin doumer @ 18:30

MONTAGES DES CHANSONS DE GEORGETTE ENVOYES SUR YOU TUBE PAR HOLDABAUM

 

 Image de prévisualisation YouTube

« SA JEUNESSE » de Charles Aznavour

 

 

Image de prévisualisation YouTube

« SACRE P’TIT GARS »Avec Jean Vallée

 

Image de prévisualisation YouTube

« A DEUX NOUS DEUX »

 

 

 

 

30 octobre, 2006

HENRI CONTET Parolier Célèbre (1904-1998)

Classé sous Bio / Presse — jaklin doumer @ 12:00

contetok640x480.jpg

Il a écrit pour Lucienne Delyle,Yves Montand,Régine,Georgette Lemaire et Edith Piaf.On lui doit l’inoubliable » Padam-Padam »,que chantait Edith ,et que Georgette a souvent interprèté.De Georgette il disait:

Georgette LEMAIRE,quand on l’écoute chanter, on la connait tout de suite et tout à fait simplement- c’est parce que son coeur est dans sa voix. Il n’en faut pas plus pour faire les vrais grands de la chanson.Mais c’est le plus difficile,pour la bonne raison que ça ne s’apprend jamais- c’est un don,Georgette a le don.

Je l’écoute,je la regarde et je n’entends et ne vois que la sincérité comme d’autres sont faits d’orgueil ou de témérité. Elle ne sait pas comment mais c’est ainsi.

Dans une époque où tout devient,dans ce métier, de plus en plus artificiel et trompeur,il faut remercier Georgette LEMAIRE d’arriver devant nous,sous les projecteurs,avec une aussi merveilleuse vérité.

                                                 Henri CONTET

http://www.auteurscompositeurs.com/contet.html

Par Laurence Matalon, artiste ,pour ACCORD 78

Classé sous Bio / Presse — jaklin doumer @ 11:00

    1chapeau.jpg                

Georgette LEMAIRE:un nom qui,à lui seul,est déjà presque un refrain,un nom qui a couru,court et courra longtemps sur toutes lesvres.

Georgette Lemaire,c’est la chanson,la vraie chanson Française,dans la plus pure tradition populaire.

Un cas,Georgette Lemaire,dans cette époque avide de robots qui chantent- ou plutot-qui font semblant de chanter,elle ne correspond ni physiquement,ni vocalement,aux critères que,à coups de minettes stéréotypées,l’on veut imposer à nos yeux et à nos oreilles.

Une petite bonne femme nature,vraie,qui parle droit,sans détours,ses grands yeux bruns plantés dans les yeux de son interlocuteur,et qui veut surtout qu’on l’aide à tirer un trait sur la légende fallacieuse qui la poursuit depuis des années,Georgette-la-miséreuse,Georgette -fleur-de-pavé,Georgette-Dévoreuse-d’hommes.Non.Définitivement non.

Georgette,une jeune femme comme il y en a tant en France et dans le monde.Une origine modeste:sans doute.Des soucis d’argent:certes.Un grand amour qui finit mal:hélas oui.Des problèmes pour concilier vie professionnelle et vie familiale:oui.Comme tout le monde.A moins de forcer la dose,pas de quoi remplir les journaux à sensations,et pourtant…

Car elle n’est pas différente,sa vie ,de celle de millions de femmes qui se frottent aux difficultés quotidiennes.Comme toutes ces femmes,Georgette écorchée,sensibilisée,mais sa chance à elle,c’est de pouvoir chanter-et avec quelle voix!-tout ce qui lui fait vibrer le coeur.Elle a cette « grâce »,ce don du ciel qui lui permet d’être à la fois elle-même et toutes les autres femmes,d’être leur voix,de chanter leurs amour heureux ou malheureux,leurs joies,leurs peines,avec cet accent de sincérité qui ne trompe personne.Car elle est sincère,Georgette,elle ne triche pas et c’est pour cette raison essentielle que sa voix va droit au coeur de ceux qui l’éoutent.Honnête,elle veut pouvoir se regarder dans une glace sans rougir et c’est pourquoi elle mène sa vie privée et sa vie professionnelle avec la même rigueur: sans cpmpromissions,ce qui peut expliquer,dans une certaine mesure,sans échecs sentimentaux et sa carrière en dents de scie.

Mais peu importe ce qu’on a pu dire à son sujet,car elle appartient au passé la petite jeune femme timide et maladroite qui triomphait au « Jeu de la Chance »à la télévision,en 1965,et qui faisait,sans l’avoir cherché,irrésistiblement penser à la grande Piaf.

Aujourd’hui Georgette Lemaire a 35 ans(art de 1978).Elle s’exprime avec aisance et assurance.Elle sait ce u’elle veut et se prend complètement en charge.Elle revendique l’entière responsabilité de son nouvel album.C’est elle qui a choisi les chansons qu’elle ressentait le plus intensément parmi la cinquantaine qui lui ont été proposées.

D’ailleurs,elle se dit incapable de chanter ce qu’elle ne »sent »pas. »Je vis,dit-elle,chaque mot,chaque sentiment.Il faut qu’une chanson colle à moi comme une seconde peau ».

Et quand elle chante,Georgette,il se passe vraiment quelque chose d’unique:un frisson,un souffle,ce « on ne sait quoi »que seuls les »élus »savent faire passer.Ces »élus »qui n’appartiennent à aucune époque parce qu’ils sont toutes les époques.

De la chrysalide au papillon,douze années se sont écoulées.Douze années durant lesquelles Georgette est passée par toutes les étapes,y compris celles qui lui ont ligoté les ailes ou ont failli les lui briser.

Aujourd’hui,sereine,épanouie,adulte,Georgette Lemaire,silhouette menue derrière le grand rideau rouge,attend que soient frappés les trois coups.

Entrer,Madame Georgette Lemaire. Nous vous attendions…

                                                     Laurence MATALON

                                                     Pour ACCORD 1978

 

                                         

7 janvier, 2006

DISCOGRAPHIE DE 1965 A AUJOURD’HUI

Classé sous Discographie — jaklin doumer @ 23:09

platine200921.jpgplatine200931.jpg    discocompleteblog640x480.jpg

http://www.allmusic.com/cg/amg.dll?p=amg&sql=10:gzfrxq8rldje

    Cliquer ci-dessous(liens) pour + de détails   

    http://www.cdandlp.com/artist/0-0-0/1/1/georgette-lemaire.html

http://www.priceminister.com/navigation/se/category/s_music/category_sub/-1/kw/lemaire+georgette

5 janvier, 2006

DE GRANDS ECRIVAINS PARLENT D’ELLE

Classé sous divers — jaklin doumer @ 13:45

         geosaintouenbloglebreton640x480.jpg         

Apeurée,timide, fragile, pathétique, telle je découvrais celle qui balançait « Le dénicheur » à des millions de téléspectateurs. Imper sur le bras, je m’adossais au chambranle, ne m’en allais plus. Qui était cette môme,ce talent qui risquait de me faire rater mon avion? Qui possédait cette voix bouleversante jaillie de la misère,de la violence et de la poesie des ruelles sans lumière de mon enfance perdue? Une nouvelle Piaf?Non. L’autre j’avais bien connu…Quand elle goualait au porte-voix dans les bals musette… Ai pour elle fait étinceler un cran d’arrêt contre Charlot le Boucher au Bal du Jardin de l’avenue de Clichy.Loin tout ça. Très loin.Voyou en casquette j’étais alors…18 ans…Comme Piaf…Et comme elle sans godasses aux pieds…Vieux souvenirs. Mais sur l’écran de télé qui était encore cette femme frêle,gosse encore, qui me ramenait à la grande chanteuse disparue…aux apaches en espadrilles…aux anciennes fortifs…aux étreintes de gigolettes…aux rixes et à l’amitié sans calcul des jeunes malfrats de barrière?Qui?Qui était riche de tant de talent?De ce talent non fabriqué,pur et rare,car provenant de souffrances endurées…de coups reçus…d’espoirs étouffés…d’amour jeté à plein bras…à pleines lèvres. Ce talent fait de générosité et de pitié, qui use et conduit ceux qui en sont pourvus au cimetière avant les autres. Qui? Et lorsque retentit le nom de Georgette LEMAIRE, je sus qu’une autre grande dame de la chanson se levait. Piaf? Non. GEORGETTE LEMAIRE tout simplement.Et pour moi GEORGETTE des Faubourgs.            

                         Auguste LE BRETONfalletok640x480.jpg

ENTRE LES LIGNES DES MAINS QUE LISENT COURAMMENT LES GITANES DE SAINT-OUEN,ON A MIS DES NOTES,ON A MIS DES MOTS.

GEORGETTE LEMAIRE NOUS LES JETTE AU VISAGE.

C’EST LA RADIEUSE MARCHANDE DES QUATRE CHANSON,LA FILLE EN IMPERMEABLE DU QUAI DES BRUMES.

ELLE A LE COEUR EN ACCORDEON,REPLIE SUR LUI-MÊME COMME UN PLAN DE PARIS.

               LE COEUR EN MUGUET DE PREMIER MAI

               EN JE VOUS AIME A LA SAUVETTE

               EN TERRAIN VAGUE A L’ÂME.

               SA CARTE DU TENDRE EST UNE CARTE DE METRO.

                                                                       RENE FALLET           geolebreton9av640x480640x480.jpg

LA PLUIE TOUJOURS SUR LA VILLE ET LES USINES QUI CRACHENT LEUR FUMEE…C’EST IVRY…LA COURNEUVE…JAVEL OU BILLANCOURT…PARIS QUI S’EFFRITE SOUS LE CIEL DU TRAVAIL OBLIGATOIRE…CA VOUS PARVIENT LA RITOURNELLE DU PAVE COMME CA…AU DEBOTTE D’UN JUKE-BOX DE BISTROT…CA VOUS ARRIVE DROIT AU COEUR SANS LE TEMPS DE GAMBERGER SI LA RIME EST RICHE,LES VIOLONS S’ACCORDENT …LA VALSE A L’ENVERS.

C’ETAIT FREHEL…EDITH PIAF…LE TEMPS PASSE ET VOICI GEORGETTE LEMAIRE…TOUJOURS LA MÊME VOIX, MIRACULEUSEMENT TOUJOURS RENOUVELEE,D’UN ACCENT INIMITABLE…CA VOUS BRUSQUE LES BONS USAGES…LES FACONS DE DIRE…CA VOUS BERCE ET CA VOUS FAIT MAL…C’EST L’ETERNEL REFRAIN D’UNE ETERNELLE HISTOIRE…L’ECHO DU COIN DE LA RUE LA-BAS OU LA MÔME BANLIEUE VOUS POUSSE,TOUTE TRISTESSE BUE,LA ROMANCE DES MAL-AIMES.

                                                                                                                      ALPHONSE BOUDARD

3 janvier, 2006

L’ETOILE VIOLETTE

Classé sous Biographie — jaklin doumer @ 11:15

viofinish640x480.jpg 

         D’avant hier à hier    

                Sa grand-mère était ouvreuse dans un cinéma de Corbeil et chantait aux entractes.Son père était ouvrier d’usine à Ivry.Sa mère, une femme malchanceuse,tout autant que courageuse,laissa souvent la maladie s’emparer d’elle.Opérations successives et c’est en dyalise qu’elle terminera sa pauvre vie.

                Mais quels bons parents pour Georgette.Et pour sa petite soeur qui elle,sera sagement dactylo.

                Georgette,petite fille est adorable.Sa mère la bichonne.Elle a un visage plein de fossettes.Mais les joues se creusent vite,les yeux immenses l’interrogent.Elle aime,fleur de pavé,se promener dans les allées du Cimetière du Père Lachaise,fascinée et intriguée par le silence de l’ordre établi par la mystère de la mort et la lourdeur de la vie.Elle a l’air d’un poulbot poussé comme un champignon dans les rues de Menilmontant.Le calcul est pour elle un problème.Elle abandonne l’école à 14ans,entre dans une bijouterie comme manutentionnaire,puis dans une maison de couture en gros pour faire des paquets.Elle se marie et devient mère à 17 ans.

On la compare souvent à une héroïne de Zola,à cette gervaise courageuse qui voulait construire son foyer à tout prix,mais qui…finit par se laisser assomer.Pas Georgette!Il y a,pour elle,la chanson qui la remonte et qui bientôt sans qu’elle s’en doute,va la faire monter très haut.

D’aujourd’hui à demain

              Grâce à son talent,elle gravit les marches du succès avec assurance.Chaque marche de conquise est un point très important pour elle.Ses disques se vendent par milliers et de partout on se l’arrche.Sa popularité à pris des proportions si importantes,que même les plus grands du métier en sont stupéfaits.

              Avec toujours plus d’ardeur,elle poursuit son ascension.Seuls,dans l’ombre,de nombreux amis connus ou inconnus la soutiennent.Après maints efforts,allant toujours de l’avant,elle parvient enfin dans un sublime effort à se hisser dans le rang des vedettes confirmées.

              En tête d’affiche cette année,Georgette est néanmoins restée fidèle à elle-même.Sa simplicité et sa gentillesse sont des armes trop puissantes pour que les ardus puissent les détruire.

               Souhaitons lui beaucoup de succès pour les années à venir et qu’elle poursuive dans la voix qu’elle s’est tracée ce succès amplement mérité,mais que pour nous,elle nous garde la même amitié qu’avant.

                                                                Jacques Robert Admirateur  

                                                                                                       

                                                                      

         

1 janvier, 2006

J.P.BELMONDO GRAND RETOUR AU CINEMA

Classé sous divers — jaklin doumer @ 20:00

 jpbel3picstextrsolutiondelcran.jpg

   belmondomdruckpresentblogrsolutiondelcran.jpg

   4xgeochelysrsolutiondelcran.jpg

   Ce fût pour les admirateurs de Georgette une soirée très attendue, elle était dans une forme éblouissante, et chantât à merveille son titre »Demain sera différent ».Michel Drucker,très sympa,ajoutât dès l’arrivée de Georgette sur le plateau: »Parmi les autres invités, de Jean-Paul, il y a Georgette Lemaire,Jean-Paul nous a dit »J’aimerais bien que Georgette soit là ce soir ».Elle est venue en famille,Pascal au synthé et Tony à la batterie,ses deux fils, Bob son ex mari au piano,elle chante « Demain sera différent »Georgette quand vous voulez. »

    

12345

peio |
stefbm3 |
j'ai cette musique dans la ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | impressionism
| lorie
| En attendant Jarre